L’Islam intégrant ou conservateur ?

By 0
11
L’histoire admet le fait que l’Islam est la religion la plus intégrante de par sa révélation à Prophète Muhammad – Paix soit sur lui.

C’est son aspect conservateur qui a contribué à sa survie jusqu’en ce vingt et unième siècle. Alors que certaines religions ont poussé la complaisance jusqu’à fermer les yeux sur toutes sortes de pratiques perverses comme l’homosexualité, l’Islam a maintenu son autorité en tant que religion qui se respecte. Son idéologie de religion complète et parfaite a poussé les musulmans à préserver ses valeurs morales. Dieu Dit dans le Coran : « Aujourd’hui, J’ai Parachevé pour vous votre religion et Accompli sur vous Mon Bienfait. Et J’Agrée l’Islam comme religion pour vous » (5 :3).

Certains vont dire que c’est l’aspect conservateur qui différencie l’occident de l’Islam. D’autres accuseront le traditionalisme d’être la cause du fort taux d’analphabétisme et du retard économique dont souffrent certains pays musulmans. Mais puisque l’Islam se dit complet et parfait, il n’est pas permis de le compromettre à aucun niveau. Il n’est pas possible de greffer ou d’incorporer à l’islam ce qu’il ne contient pas. Si vous importez une idéologie qui va à l’encontre de l’Islam, vous être ‘out of the fold of Islam’. C’est cet aspect qui a préservé toute la beauté et les valeurs de l’Islam. C’est ainsi qu’en Arabie on enregistre un taux presque néant de viol ou de vol. L’équilibre et le bonheur de l’esprit humain sont des valeurs sociales et religieuses. Notez bien qu’une société ne peut vivre harmonieusement si seulement le progrès économique est accompagné de valeurs mutuelles de tous ses concitoyens.

En comparaison avec d’autres religions, l’Islam est une religion très méticuleuse. Aussi méticuleux que chaque mot prononcé est enregistré par les anges et on sera responsable de cette déclaration. « Il ne prononce pas une parole sans que l’on ait auprès de soi un observateur prêt à l’inscrire » (50 : 18). Nous avons un Créateur très Méticuleux qui n’a pas laissé au hasard nos empreintes digitales et le positionnement de notre orbite vis-à-vis du soleil. Et Il est aussi méticuleux à prendre en compte les moindres petites actions. « Et quiconque fait un mal, fut-ce du poids d’une atome, le verra » (99 : 8). Donc, on ne peut pas prononcer quoi que ce soit sans réfléchir. Il faut vérifier et peser les mots avant de les prononcer. Une mauvaise déclaration peut nous coûter très cher. Le Prophète Muhammad – Paix soit sur lui – nous conseille : « Des fois un serviteur prononce un mot sans attention, qui déplaît à Allah ; alors ce mot-là le précipité au feu » (Tradition Bukhari). C’est parce que les effets de l’articulation de l’homme ne disparaissent pas.

La foi est très subtile et englobe des milliers d’articles où tout ce que le Prophète Muhammad (pssl) a apporté. L’omission d’un seul de ces articles suffit à bannir la personne de l’Islam. Le Coran Dit : « Dites : Nous croyons en Allah et en ce qu’On nous a révélé, et en ce qu’on a fait descendre vers Abraham et Ismaël, à Isaac et Jacob, en ce qui a été donné à Moïse et à Jésus, et en ce qui a été donné aux prophètes, venant de leur Seigneur : nous ne faisons aucune distinction entre eux; et à Lui nous sommes soumis » (2 : 136). Si un musulman n’accepte pas dans sa foi le prophète Jesus en tant que prophète, alors il n’est plus musulman. Remarquez que le verset indique clairement tout ce qui a été révélé sur le Prophète Muhammad (paix soit sur lui). Donc, le rejet d’un seul article de foi de Coran ou du Sunnah signifie le rejet de la foi. Le Coran catégorise sans, réserve la moquerie ou le rejet d’un verset : « Ne vous excusez pas : vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru » (9 : 66).

C’est pour cela qu’il faut vérifier et peser ses mots avant de les prononcer. Une mauvaise déclaration peut nous coûter très chère. L’être humain est la meilleure de toutes les créatures. Ses paroles sont donc comptées et chaque alphabet est noté. Une simple attestation de foi le fait musulman et le destine au Paradis. Alors qu’une simple déclaration sur la finalité de la prophétie de Muhammad (paix soit sur lui), ou sur l’apostasie, sur les symboles de l’Islam, incombe le rejet de la foi et donc selon la Parole de Dieu, le Coran et on ne sera plus musulman.

C’est à cause de l’omission de certains articles de foi de l’Islam que certains dissidents sont considérés non-musulmans, leurs croyances étant fondamentalement en conflit avec ce verset du Coran : « Muhammad n’a jamais été le père de l’un de vos hommes, mais le Messager d’Allah et le dernier des prophètes » (40 : 33). Le Prophète Muhammad (paix soit lui) – a dit : « Il n’y aura pas de prophète après moi » (Tradition Tirmizi). Et ceux qui disent que le Prophète Muhammad (pssl) n’est pas le dernier prophète, ou qui postulent que le prophète Issa (as) est déjà mort démontrent une attitude en contradiction avec les hadiths, ce qui aggrave leur infraction au Kufr.

C’est Dieu Qui Décide qui est croyant ou qui ne l’est pas, mais il reste qu’Il a révélé le Coran comme un guide pour l’homme sur terre. Sur des plateformes légales, les juges ont pu trancher de par la Parole de Dieu (le Coran) et de Son Prophète les vérités fondées. Le Prophète Muhammad – Paix soit sur lui – nous a laissé cette note : « Je vous ai laissé deux parchemins ; si vous les suivez, vous ne serez jamais égarés : Le Coran et le Sunnah » (Tradition Mustadrak).
 
54321
(0 votes. Average 0 of 5)