Les pas de Hazrat Bilal (ra)

By 0
62

La justice sans pareille de l’islam est reconnue partout dans le monde. L’Islam n’a jamais promu le racisme et ni la discrimination raciale.

Souvent on parle du complexe d’infériorité de l’Afrique noire et du complexe de supériorité de la race blanche qui a été la composante principale qui dessinent les traces de l’histoire de l’homme. L’esclavage d’une part, la monarchie d’autre part, se catégorisent comme étant des éléments sur lesquels ont capitalisé les peuples du monde moderne en ce qu’il s’agit de la distribution des biens aujourd’hui.

L’Afrique a accueilli l’Islam même à l’époque où l’Arabie pataugeait encore dans l’idolâtrie. A l’aube de l’Islam, l’Abyssinie (aujourd’hui Ethiopie) était un asile pour les musulmans pendant que le Prophète et ses compagnons subissaient des pressions sociales et financières aux mains des Qureish qui étaient à l’époque des idolâtres. Les Qureish craignaient aussi l’égalité que prônait l’Islam, une égalité qui met les esclaves et leurs maîtres sur la même ligne de prière, épaule contre épaule soumis à un seul Dieu.

En prière il n’y a pas des place réservée a la classe riche ni a des dignitaires privilégiés. C’est cette facette là qui est la parure attirante de l’Islam. Malcolm X dit avoir été surpris par l’altruisme et la panoplie des races vêtues en une seule uniforme d’humilité qu’est l’ehraam, tous dans la même direction balbutiant les syllabes du Seigneur, côte à côte, noir, jaune, blanc et rouge tous lisant : « Labbaik Allahoumma Labbaik- Me voici Seigneur! Me voici ! ». Que les organisations qui luttent en faveur des droits de l’homme, que les justiciers qui luttent pour la justice internationale et l’élimination du racisme que prônent les ONGs du monde entier viennent voir leurs objectifs en pratique sur les traces des symboles de l’Islam.

Allah Ta’ala dit : « Et quand vous jugez entre des gens, jugez avec équité (4 :56) ». A la base même de l’islam, on conçoit que l’Islam condamne tout crime envers n’importe quel humain, croyant ou non croyant. Le Coran est très explicite à ce sujet: ” Celui qui a tué un être humain innocent ou avec perversion sur terre, alors (pour Dieu) c’est égal au massacre de l’humanité entière.”(Ch5 Verset 32). Au fait faire couler le sang injustement est très grave. Au point où la loi divine exige que ce soit réparé par la peine capitale. ” Et ne prenez pas la vie d’un être vivant que Dieu a décrété sacré …”(Ch 6 Verset 151).

C’est cette équité qui a attiré plus d’un vers l’Islam. Parmi eux, très tôt, un homme esclave nommé Bilal a embrassé Islam. Sa conversion, sa nouvelle foi et sa dévotion pour l’Islam vont le mener jusqu’au sommet. C’était son premier pas en Islam, et il sera un modèle pour beaucoup et sera envié et respecté par les grands. Ses pas vers un cheminement divin ont marqué l’histoire de l’Islam.

Bilal (ra), d’origine abyssinienne, a été choisi par le Prophète pour appeler les croyants à la prière. Son choix était juste, sans préjudice et a ainsi détruit la discrimination raciale vis-à-vis du peuple africain. L’Islam a honoré l’Afrique en faisant de Bilal (RA) le premier homme à proclamer les louanges d’Allah sur le toit de la Ka’bah. L’histoire de Bilal est très émouvante. Les pas de Bilal vers cette ascension, sur cette échelle appuyée contre le mur de la Ka’bah, cette ascension qui atteint l’apogée avec l’ascension du Prophète au Mi’raj nécessite qu’on en parle.

L’Islam a tenu parole et honore ceux qui luttent pour sa cause. L’Islam tiendra parole à tous ceux qui lutteront sincèrement pour sa cause. Les pas de Bilal, le muezzin du Prophète (paix soit sur lui), n’ont pas été vains.

Le prénom Bilal vient du nom arabe balal qui signifie humide ou fraicheur. Le prophete Muhammad paix soit sur lui nous a instruit de nommer un nom qui a de bonne signification, puisque cela influence le caractère et les événements autour du personne. On perçoit que les Bilals ont des caractères sympathiques et tient de bonne compagnie. Mais ce nom quils portent nest autre que le nom dun musulman remarquable qui a plu a Allah et a son prophète paix soit sur lui. Bilal vivait a Makkah et il était lesclave de Umayyah bin khalaf. Umayah bin khalaf était un parmi les dirigeants du Qureish qui était de cœur dure et qui sattachait beaucouo a leur religion de paganisme. Les pas de Bilal était a Makkah a lheure ou lange Jibra-il revelait les premiers versets au prophete Muhammad paix soit sur lui. Selon les recits, cest Khadijah qui fut la premiere dame qui embrassait lIslam pendant la nuit même du révélation. Et peu après, parmi les hommes, cest Abu Bakr(r.a.) qui embrassait lIslam sans hésitation. Pendant quelques temps lIslam navait que 6 personnes a son disciple. Cenest qualors Bilal(r.a.) fait le premier pas et embrassait lIslam pour devenir la 7eme personne du disciple. Il était esclave mais sa foi était tel quil annonçait sa conversion ouvertement. Mais les qureishs était tres mecontent de ces quelques personnes qui avaient changer leur religions. Donc comme moyen de dissuasion envers lIslam et pour leur forcer a renoncer a leur religion, ils commencèrent a appliquer des sanctions sur ces personnes. On dit quil prenaient Bilal et lui força dallonger sur le sable dans la chaleur terrible dArabie, et pour lempecher de bouger, ils mettaient une grosse pierre sur son estomac. Dans cette agonie, les dirigeant comme Abu Jahl, Umayyah bin khalaf, etc faisait tour a tour pour lui punir. On le frappait et lui disait :’’Renonces a Muhammad.’’ Dans cette agonie de souffrance, Bilal criait de douleur mais ne cédait pas et lâchait sans relâche ces mots :’’Ahad, Ahad- Dieu est un, Dieu est un.’’(Suabul Imaan) Selon un recit de Ibn Majah, cest décrit que ces septs personnes qui etaient musulmans subissaient des tortures au mains des qureishs. Mais Abu Talib a pu defendre le prophete SAW, le tribu dAbu Bakr lui donna asile, mais les restes subissaient des tortures en leur faisant mettre sur eux des armures en fer et leur forca de sallonger en plein soleil sur le sable brulant a 50 degres. Mais le maitre de Bilal, Umayyah bin khalaf donnait Bilal au vagabonds de Makkah en lui attachant une corde au cou. Ces jeunes vagabonds lui trainaient sur terres et sur les rochers. Il souffrait beaucoup et il gémissait : ‘’Ahad Ahad- Dieu est un, Dieu est un. ‘’Les pas de Bilal était forcer a courir dans les rues de Makkah avec une corde au cou. On lui frappait et on lui injuriait. Mais voyez vous lorsque la foi est ancré dans le cœur, rien ne peut le faire renoncer a lIslam. Au contraire les punitions corporelles lui renforçait la foi. Allah Taala dit : Et quant à ceux qui luttent pour Notre cause, Nous les guiderons certes sur Nos sentiers. Allah est en vérité avec les bienfaisants (29 :69)
Ces rues de Makkah ont témoigné la patience de Bilal et son loyauté a lIslam. Alors que la loi de la Mecque dalors defendait le kalimah, Bilal criait Ahad Ahad en plein rue du Makkah. Allah recompense toujours celui qui fait la patience pour Allah : Quiconque craint et patiente, très certainement, Allah ne fait pas perdre la récompense des bienfaisants(12:90).
Les supplices corporelles subi pour Allah nous fait progresser spirituellement. Il y avait des sahabas qui soufraient des maladies atroces et demandez au prophète dinvoquez Allah pour leur guérison. Mais le prophète leur conseiller de rester patient et ces maladies vont devenir moyen pour leur entrer au Paradis. Au fait parmi les gens qui ont subi le plus difficultes durant leur vie, cest sont les prophetes. Le prophete paix soit sur lui a questionné par Sad RA : ‘’Qui parmi les hommes a été éprouvée le plus?’’ Il repondit : ‘’Les prophetes ! Et puis suivre ceux qui sont plus rapprochés du prophète.’’(Tirmizi) Donc on devrait sattendre a des difficultés en chemin vers la vrai guidance. Au fait le Coran mentionne les tribulations comme un moyen de discernement entre sincere et les menteurs :’’Est-ce que les gens pensent qu’on les laissera dire: «Nous croyons!» sans les éprouver? Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux; [Ainsi] Allah connaît ceux qui disent la vérité et ceux qui mentent.’’ (29 :2-3) ‘’Et la très belle promesse de ton Seigneur sur les enfants d’Israël s’accomplit pour prix de leur endurance. Et Nous avons détruit ce que faisaient Pharaon et son peuple.’’ (7 :137)

Une fois Bilal RA souriait seule en présence du prophète paix soit sur lui. Le prophète lui questionna :’’A quoi ce sourire O Bilal ?’’ Il répondit :’’ Allah na pas mis la guidance entre tes mains. Sil lavait mis entre tes mains, alors tu ne viendrais pas a Bilal en premier, mais tu partirai au Qureish et a ta famille.’’ Au fait la beauté de lIslam est quil est une religion pour tous le monde, sans exception. Autour du prophete SAW, il avait Bilal lÉthiopien, Shuhaib le Romain, Salmaan lIranien et Abu Bakr de Qureish dArabie. Cest cette attitude non discriminatoire quon peut développer une empire du monde quest lIslam. Et cette multicolores quest lIslam a menée lIslam vers les pays dou leur langues ont soumis a lIslam, leur cultures ont été métamorphosées et jusquaujourdhui se dise musulman a part entière tous simplement parce que lIslam ne leur a pas marginaliser depuis le premier jour. QuAllah guide tous les hommes vers la sécurité de lIslam. Ameen.

Lhomme intelligent a toujours chercher à construire une société sur les valeurs. Une société construit sur la sécurité, lhonnêteté, la santé, le progrès spirituel et dou la richesse sépanouis équitablement parmi toute la population. Une societe qui fait bon vivre meme pour les orphelins, les handicapes ou meme les vieux doyens de cette ville. Notre société a de linfrastructure a promouvoir ces valeurs, mais il en manque a inculquer ces valeurs dans les cœurs des gens. La police, la justice, les administrations des aides sociales, la panoplie des pensions sont des repères que la bonne gouvernance veut prôner. Mais cet idéalisme que dirigent ces valeurs a-t-elle existé avant nous ? Ou cela viendrait après nous ? La reponse se trouve au lèvre des meilleur des hommes, le saint prophète SAW, il proclama le repère a suivre :’’ Le meilleur des gens sont ceux de mon époque. Puis cest lautre génération après eux. Et puis cest la génération daprès.’’(Bukhari) Donc indiscutablement la génération de référence sont des compagnons du prophète et puis suivre les deux générations daprès. Cest pour cela quon doit se situer vis-à-vis a ces personnalités distinguées que cette époque idéale nous offre. Parmi les compagnons du prophète SAW, Abu Bakr excella en caractère et sacrifice au nom de lIslam. Le saint prophete paix soit lui annonça au terme de sa mission :’’Le bien de personne ne ma bénéficier le plus que le bien dAbu Bakr(r.a.)’’(Ibn Majah). Un homme qui a assisté au prophète depuis les premiers jours, un homme qui songeait a construire de cette religion une empire du monde, qui ne songeait quau bien etre des gens autour de lui. Et au tous debut il temoignait les supplices de Bilal(r.a.). Alors que les autres hurlait, frappait et taquinait Bilal, lui lhomme le plus proche du prophete SAW vint vers Ubay bin Khalaf et lui offre un deal historique :Vend moi ton esclave. Umayyah vendu Bilal au main dAbu Bakr pour un prix enorme. Apres le deal, Umayyah taquinait Abu Bakr que tu est siglée pour acheter un tel esclave pour un prix pareil. Abu Bakr(r.a.) lui repliqua noblement :Tu ne connait pas sa vrai valeur. Même si tu le vendait pour dix fois ce prix, je le paierai ! Abu Bakr savait la valeur de ce Bilal qui ne renonçait pas a lImaan même au supplice les plus terrible du désert dArabie. Il savait les potentiels dun homme qui a sacrifié tous pour ce kalimah. Abu Bakr las des as, libera Bilal(r.a.) et lui fait un homme libre au nom dAllah. Depuis Bilal(r.a.), les pas de Bilal restait pres de ceux dAbu Bakr et du prophete paix soit sur lui. Umar bin Khatab (r.a.) disait : ‘’Et celui la, Bilal, est parmi une parmi les bonnes œuvres de Abu Bakr(r.a.)‘’(Mustadrak) Il disait aussi : ‘’Notre chef Abu Bakr a accordé la liberté d`un autre chef :Bilal.’’(Bukhari)

Les pas de Bilal au Mi`raj.

Sous lautorité de Muslim shareef, il est rapporté quune fois le saint prophète paix soit sur lui questionna Bilal(r.a.) au moment de la salaat de Fajr: Dis moi O Bilal, de quelle action que tu a fait en Islam que tu a plus despoir de récompense, puisque jai entendu tes pas devant moi dans le Paradis la nuit derniere(au Miraj). Bilal répondu : laction que jai plus despoir en Islam a avoir récompense est que je reste avec le wudhu pendant le jour et la nuit et jaccomplit le maximum de salaats nafil apres chaque ablution. Cétait les pas dun Bilal qui était le garde du corps du prophete (paix soit sur lui) sur terre, qui officiait en âme au paradis dans la même fonction. Quel honneur pour Bilal ! Quel honneure pour Abu Bakr, celui qui été moyen de sa liberté.

L`honnetete de Bilal.

Bien vite Bilal gagna confiance des musulmans. Le prophete paix soit sur lui pouvait comptait sur sa intégrité. On lui confiait des responsabilites dou personne ou presque navait pas. Lorsque le prophete quitta Makkah en fuite de sa vie, sur le chemin de hijrah, il devait gardait le secret totale de sa sortie, sa cache et son chemin. Les qureishs avaient mis une prime ‘’Wanted Dead or alive’’ a celui qui amene le prophete paix soit sur lui, une prime de cent chameaux. On pouvait imaginer la difficulter des deplacements. Le prophete pris Abu Bakr(r.a.) avec lui et se cachait dans la grotte Thour. Ils reatient trois jours la bas avant de proceder a Madinah Munawarah. Pendant ces trois jours, cest Bilal(r.a.) lesclave libere dAbu Bakr et Asma(r.a.) la fille ainee dAbu Bakr qui deservi de quoi nourrir au prophete et a Abu Bakr. Plutard lorsque les conquetes suivaient lune apres lautre, le prophete paix soit sur lui disait en reconnaissance a Bilal(r.a.) : ‘’Jai subi des souffrances pou Allah que personne na subi, jai été effrayé pour Allah que personne na pu experiencer. Je me suis vu dans la circonstance quil ny avait rien a consommer pour moi et Bilal pendant trois jours, mais seulement ce que Bilal pouvait cacher son son bras!’’(Ibn Majah). Le prophete a aussi dit : ‘‘Celui qui ne remercie pas les hommes, alors il na pas remercié Allah Taala’’(Tirmizi). La peur que qureish pouvait reperer la cachette du prophete, Bilal faisait ses pas vers la grotte Thour comme ci il navait rien sur lui et il mettait quelques nourritures sous son bras. Asma quand a elle, elle était petite et avait deux tresses de cheveux, sous lesquelles elle cachait de quoi nourrir le prophete et son père. Le prophete paix soit sur lui était reconnaissant envers ceux qui lui ont aidé pendant ce trajet de hijrah. Il fallait des gens intègre et tres honnete pour ce voyage. Bilal(r.a.) était un, Asma(r.a.) était la deuxieme et Abu Bakr restait las des as, pas a pas avec le saint prophete SAW. Plutard le prophete paix soit sur lui ne trouvait personne dune telle integriter pour accéder au poste du ‘’Tresorier du prophete’’, mais Sayyiduna Bilal(r.a.). Lémigration vers Madinah avait pour but de construire une société qui serait modèle-l`idéalisme- pour le monde a suivre.

De Madinah, Bara(r.a.) raconte :’’Le premier qui arrivait a Madinah pour le Hijrah était Musab bin Umair avec Ibn Umme Makhtoum, ..et puis vint Bilal avec Sad et Ammaar bin yasir et puis vint Umar bin Khatab avec une vingtaine des compagnons. Puis vint le prophete SAW(avec Abu Bakr). Je nai pas vu la joie des Madanites que ce jour dou le prophète arrivait a Madinah.’’(Bukhari)

Allah Taala apprécie le sacrifice sur son nom. Plus le sacrifice est difficile, plus on est récompensé. Le hijrah(émigration) est une bonne œuvre qui est très récompensé puisquil exige de quitter son endroit natale, sa famille et ses préférences. Au fait le hijrah fait pour Allah efface tous les péchés(Muslim). Le saint prophète paix soit sur lui dit:’’Sil ny avait pas le hijrah, je serais parmi les ansaars(gens de Madina qui ont accueillis les émigrants)’’(Muslim). Au fait cette action de hijrah était si important que le prophète a prescrit pour les sahabas de quitter les lieux le plus sacrés au monde pour propager la religion autour du monde. Aujourdhui il ne reste quune dizaine de milliers des tombeaux des sahabas quon compte en Arabie. Alors que plus dune centaine de milliers partout dans le monde. Au debut le hijrah peut causer des inconvénients, mais en conclusion il apporte le confort et la richesse. Allah Taala dit : ‘’Celui qui fait le hijrah dans le chemin dAllah, il trouvera sur terre beaucoup de confort et de la nourriture.’’(4:100)

A larrivé dAbu Bakr(r.a.) et Bilal(r.a.) a Madinah il eurent une fièvre. Pendant cette maladie, ils pensaient beaucoup à Makkah. Ils disaient des poèmes en nostalgie de Makkah(Bukhari). Mais le prophète p.s.s.l. faisait ce dua : ‘’O Allah fait que Madinah soit également aime comme Makkah lest pour nous, ou même plus, et met barkah dans ses mesures et fait que sa fièvre part a Juhfa.’’(Bukhari)

LHISTOIRE DAZAAN.

Quoi que la salaat a été prescrit a Makkah, mais on ne pouvait que prier en secret. Arrivé a Madinah, on commenca a songer comment appeler au salaat. Certains proposait de siffler dans des coquille, dautres proposait de la cloche. Mais le prophète p.s.s.l. refusait puisque lIslam doit differencier des autres cultures. Il est rapporté sous lautorité de Abu Dawood que cette nuit qui suit, Hazrat Abdullah bin Zaid(r.a.) rêvait dans la nuit que quelquun lui enseigne lazaan. Le matin il racontait son rêve au prophète. Le prophète lui dit :’’ Va enseigner Bilal ce que tu as rêvé, parce que sa voix est plus audible et plus beaux.’’ Cest ainsi que Bilal(r.a.) devint le premier muazzin du prophète paix soit sur lui. Au fait il y a avait dautre sahabas qui étaient présent qui avait des voix très mélodieuses comme Abu Moossa, Zaid bin Thabit, etc. Mais comment Bilal(r.a.) fut choisi pour prendre cette place honorable dappeler les gens a la salaat et d`officier 5 fois par jours?

LE SABR DE BILAL RECOMPENSE.

Cest parce que Bilal(r.a.) se discerne en temps que les premiers sept compagnons qui embrassait lIslam. Deuxiemement Bilal(r.a.) était la personne qui accompagnait en âme le saint prophète p.s.s.l. pendant le Miraj, dou on a obtenu le cadeau de la salaat. Cette particularité lui est dote pour son attachement pour le wuzu et la salaat(voir la troisieme partie)Et troisièmement parce que Bilal avait exhorter les louanges dAllah pendant ses supplices au main des Qureishs a Makkah. Pendant quon le ruer dans les rues de Makkah avec une corde au cou, pendant que Ummayah et ses amis le frappaient, ils poussait le cri :’’Ahad, Ahad.’’ Une agonie de peine et de douleur sont enregistre dans son compte dou il continuait a dire ce que ces gens la naimaient pas. On lui a déshonoré pour la cause de lIslam et lIslam veut rendre lhonneur a celui qui a sacrifié pour lui. Allah Taala dit :’’Une rétribution équitable.’’(78 :26) C`est ainsi que le premier Azaan fut entendu dans la ville de Madinah : ‘’Allahou Akbar Allahou Akbar- Dieu est le plus Grand, Allah est le plus Grand.’’ En entendant le premier azaan, Umar(r.a.) vint précipiter vers la masjid et annonce que lui aussi il a vu le même rêve. (Abu Dawood)

Cest la promesse dAllah de récompenser celui qui a sacrifié pour la cause de Sa religion. A plusieurs reprises Allah nous explique cela dans lhistoire de Moise et son peuple. Mais au fait pour accorder la délivrance au supplices de Pharaon, il fallait un prophète. Mais Allah a mis des épreuves pour la mère de Moussa afin dhonorer sa maison avec la prophétie : ‘’Et Nous révélâmes à la mère de Moïse, ceci: «Allaite-le. Et quand tu craindras pour lui, jette-le dans le flot. Et n’aie pas peur et ne t’attriste pas: Nous te le rendrons et ferons de lui un Messager». (28 :7) Allah Taala a établi la balance et compense la pauvreté par la richesse, létat déprimante par lhonneur. Allah TAala dit a propos du prophète p.s.s.l.:’’ Ne t’a-t-Il pas trouvé orphelin? Alors Il t’a accueilli! Ne t’a-t-Il pas trouvé perdu? Alors Il t’a guidé. Ne t’a-t-Il pas trouvé pauvre? Alors Il t’a enrichi.’’(93:6-8) Il est rapporté sous lautorité de Bukhari que le prophète a dit :’’Allah na pas envoyé un prophète mais quil a officier comme un berger de mouton. Les compagnons lui questionné : et Vous aussi ? Oui répond-t-il, je gardais les moutons(pendant lenfance) pour quelques argents pour les gens de Makkah.’’ Donc cest la règle de la vie spirituel de sacrifier et de peiner. Pour combler Abraham de devenir le imam de tous les juifs, chretiens et musulmans, Allah Taala lui a fait plusieurs épreuves : ‘’Et rappelle-toi quand ton Seigneur eut éprouvé Abraham par certains commandements, et qu’il les eut accomplis, le Seigneur lui dit: «Je vais faire de toi un exemple à suivre pour les gens».(2 :124) Et Ayyoob(a.s.) qui fut éprouvé par une longue maladie pour avoir plus tard deux fois plus de bien être qu`auparavant : ‘’ Et rappelle-toi Job, Notre serviteur, lorsqu’il appela son Seigneur: «Shaitaan m’a infligé détresse et souffrance». Frappe la terre de ton pied: voici une eau fraîche pour te laver et voici de quoi boire. Et Nous lui rendîmes sa famille et la fîmes deux fois plus nombreuse, comme une miséricorde de Notre part et comme un rappel pour les gens doués d’intelligence.’’(38 :41-43)

Donc si on soufre ici, on doit exercer la patience sur nimporte quelle difficulté. Le saint prophète paix soit sur lui a dit :’’Un musulman ne soufre pas mais cela devient un moyen de purification, même dune épine qui lui a piqué.’’(Bukhari) Bilal a exercé la patience et il fut le premier a annoncer les louanges dAllah sur la hauteur des maisons a Madinah.

Annoncer lappel le plus publique et a voix le plus fort pour faire plaisir a Allah réjouissait Bilal(r.a.) en ces jours de Madinah Munawwarah. Cétait les plus beaux jours sur terre avec le meilleur des prophètes et les meilleures des gens dans la meilleur société.

Allah Taala a crée le monde et il a laissé a son populace une liberté daction et dintention. Pendant notre séjour ici on doit remplir nos fiches de bonnes actions afin de se présenter devant notre Créateur Suprême le jour du jugement. ‘‘Quiconque fait un bien fut-ce du poids dun atome, le verra. Et quiconque fait un mal fut-ce du poids dun atome le verra.’’ (99 :7,8) Cest le sunnah dAllah de cree le bon et ainsi son contraire, le mal. Il a envoyé le premier homme sur terre en temps que prophète, et avec sa descente il y avait le Satan maudit également. Le monde est un champs daffrontement entre le bien et le mal. Cest pour cela quil faut prendre le bien et répondre le mal par le bien. La réponse dune insulte est de proclamer en parole et en action les sunnahs du prophète paix soit sur lui. Le saint prophete paix soit sur lui a dit : « Celui qui a fait vivre mon Sunnah, lui, il m’a aimé. Et celui qui ma aimé sera avec moi dans le Jannah» (Tirmizi). Au fait aimer ce que le prophète aimait cest la foi. Et détester ce que le prophète aimer est rejet de la foi. Le prophete pssl a dit :‘‘Quelquun parmi vous ne serai pas digne de foi, jusqu`a que je suis plus chère a lui que ses parents, ses enfants et tous les restes du monde.’’(Bukhari).

Victoire au Badr.

Les jours de lhistoire ne sont pas les mêmes. Tantôt un certains nombre de personnes sont au pouvoir et tantôt dautres personnes sont remplacés. Le mot dordre dAllah pour accorder le règne est de promouvoir la justice absolue, dêtre reconnaissant envers Allah et de bénéficier les hommes. ‘’Ainsi faisons-Nous alterner les jours (bons et mauvais) parmi les gens, afin qu’Allah reconnaisse ceux qui ont cru, et qu’Il choisisse parmi vous des martyrs - et Allah n’aime pas les injustes’’.(3 :140) Au jour de Badr dune part il y avait le prophète, Abu Bakr et Bilal contre ses les qureishs Abu Jahl le pharaon, Ummayyah bin Khalaf et dautres ennemies de lIslam. Allah a fait que Abu Jahl a succombé par la main de Abdullah bin Masood(r.a.) et Ummayah bin khalaf succombait sous lépée de Bilal(r.a.) bin Rabaah(r.a.). Allah Taala a fait tourner la boule et cest lesclave dont Ummayah punissait sans pitié qui lui a tué. Mais sachons que dans le cœur de Bilal(r.a.) navait pas de rancune envers les Qureishs. Au contraire le matin a lheure de Sehri attendant laarivee de laurore pour donner lazaan, il faisait ce dua tous les jours :’’O Allah aide ton deen de par les Qureishs.’’(Bukhari)

Bilal(r.a.) le trésorier du prophète paix soit sur lui.

Hazrat Bilal(r.a.) sest approché du prophète paix soit sur lui a telle point quon entend en premier lazaan de Bilal et puis vient le prophete pour officier la salaat. Le prophete disait :’’O Bilal soulages nous de par la salaat.’’(Abu Dawood) Bilal(r.a.) annonçait lapparition du prophète, il était son trésorier et il est le seul dont le prophète comptait sur lui pour annoncer une rassemblement :’’As salatu Jamiah’’. On raconte que Bilal utilisait une pique quil piquait au centre devant la place de limam afin de lui servir comme une soutrah(Devant laquelle on pourrait passer sans problème). Son proximité, son amitié pour le prophète et sa dévotion a hausser sa voix au plus haut a suscité parmi les non muslmans une haine en premiere ordre. Cette haine ne provient pas directement envers Bilal, mais plutôt envers sa religion et envers la personne de son prophète dont il était loyale. Cest ainsi que le prophete paix soit sur lui a dit : ‘’Ayez peur dAllah a propos de mes compagnons ! Ayez peur dAllah a propos de mes sahabas !…celui qui les a aimé, cest par amour pour moi quon les aime. Et celui qui les détesté cest par rancune pour moi quon les déteste.’’(Tirmizi) Donc en vérité cest par rancune pour le prophète quon a mal agit envers Bilal(r.a.). Une fois le prophète passait a coter de Bilal et remarqua quil y avait des dattes quil avait gardait. Le prophète lui demanda :’’Cest quoi cela O Bilal ?’’. Il répondit : ‘’Jai gardais cela pour vous et vos invités.’’ Le prophète rétorqua :’’Dépenses O Bilal(et ne gardes rien) ! Et nait pas peur du Seigneur quil va diminuer de Son Trésors.’’(Tabrani)

Bilal victime d`Islamophobie.

Il est rapporté sous lautorité dAbu Dawood que Bilal racontait lépoque dou il servait le prophète paix soit sur lui. Il dit que le prophète navait rien et lorsque quelquun de pauvre venait vers lui, il lui menvoya pour que jemprunte de quelquun et que je complète la nécessité du pauvre. Mais vient un jour ou un commerçant non musulman moffrait des grands emprunts. Jai pris beaucoup dargent de lui. Mais un jour il vient vers moi avec un groupe de commerçants et madressa très amèrement et mavertis que si je ne rends pas tous son argent en quatre jours, je serais esclave encore. Pris de panic je vint vers le prophète pour lui raconter. Javais aucun choix mais de quitter la ville. Javais pris mes affaires pour quitter la ville lorsque quelquun vient vers moi pour me dire que le prophète mappelait. Je partis vers lui et jai vu quatre chamelle tres chargé de dates. Le prophète ma félicité que Allah Taala a envoyé de quoi payer les dettes. Il avait reçu ces chamelles en cadeau du roi Fadak. Jai payé tous les dettes, mais le prophète ne rentrait pas chez aussi longtemps que tous n`a pas été distribué.

Lislamophobie a existé même au moment ou le prophète vivait. Cest ordinaire que quelquun qui ne croit pas en Islam de blasphémer ses symboles de par son cœur. Mais le ramener en parole ou en action suscite des représailles. Comme le récit de Bukhari que les compagnons voulaient répondre de par la violence celui qui a vulgarisé ouvertement le prophète. Mais le prophète les a arrêté. Cest parce que les limites de la shariah nimpose pas sur les non musulmans. Mais ce genre dattitude reflète la rancune qui suscite des guerres dans le future. Mais sachons quil ne faut pas répondre le mal par le mal. Mais plutôt :’’ Repousse le mal par ce qui est meilleur. Nous savons très bien ce qu’ils décrivent.’’(23 :96) Donc répondons de par la sagesse de sunnah de bien expliquer la vie du prophète et ainsi de pratiquer ces sunnahs la. On na pas le droit de faire la même chose ce quils ont fait. Allah Taala nous empêche :’’ N’injuriez pas ceux qu’ils invoquent, en dehors d’Allah, car par agressivité, ils injurieraient Allah, dans leur ignorance.’’(6 :108). Attendons les changements des jours, mais pour cela il faudra beaucoup œuvrer des bonnes actions et de bonne manières.

Parmi les compagnons le plus approché du prophète SAW était Abu Bakr et Bilal r.a. Au fait Abu Bakr r.a. avait acheté et libéré Bilal r.a. Le prophète SAW voulait quen son absence ou en son dernier présence, Abu bakr soit fait imaam et Bilal le muazzin. Au moment de la mort, le saint prophète SAW disait :’’Ordonnez Abu Bakr dêtre imaam et de faire la salaat pour les gens.’’(Bukhari) Abu Bakr était imaam et lazaan était appelé par Bilal r.a. Au fait depuis que lazaan fut instruit jusqua la fin de la mission prophétique, Bilal conserva le poste de non seulement de muazzin, mais aussi de la trésorerie. Cest le seul homme dont le prophète entendit ses pas au Paradis pendant le Miraj. Lhomme qui a grimper au dessus du Kabah pour lancer lappel du Tawhid : L`azaan.

Lhistoire dAzaan.

Quoi que la salaat a été prescrit a Makkah, mais on ne pouvait que prier en secret. Arrivé a Madinah, on commença a songer comment appeler au salaat. Certains proposait de siffler dans des coquille, dautres proposait de la cloche. Mais le prophète p.s.s.l. refusait puisque lIslam doit différencier des autres cultures. Il est rapporté sous lautorité de Abu Dawood que cette nuit qui suit, Hazrat Abdullah bin Zaid(r.a.) rêvait dans la nuit que quelquun lui enseigne lazaan. Le matin il racontait son rêve au prophète. Le prophète lui dit :’’ Va enseigner Bilal ce que tu as rêvé, parce que sa voix est plus audible et plus beaux.’’ Cest ainsi que Bilal(r.a.) devint le premier muazzin du prophète paix soit sur lui. Au fait il y a avait dautre sahabas qui étaient présent qui avait des voix très mélodieuse comme Abu Moossa, Zaid bin Thabit, etc. Mais comment Bilal(r.a.) fut choisi pour prendre cette place honorable dappeler les gens a la salaat et dofficier 5 fois par jours ? Cest parce que Bilal(r.a.) se discerne en temps que les premiers sept compagnons qui embrassait lIslam. Deuxièmement Bilal(r.a.) était la personne qui accompagnait en âme le saint prophet p.s.s.l. pendant le Miraj, dou on a obtenu le cadeau de la salaat. Cette particularité lui est dote pour son attachement pour le wuzu et la salaat(voir la troisième partie)Et troisièmement parce que Bilal avait exhorter les louanges dAllah pendant ses supplices au main des Qureishs a Makkah. Pendant quon le ruer dans les rues de Makkah avec une corde au cou, pendant que Ummayah et ses amis le frappaient, ils poussait le cri :’’Ahad, Ahad.’’ Une agonie de peine et de douleur sont enregistre dans son compte dou il continuait a dire ce que ces gens la naimaient pas. On lui a déshonoré pour la cause de lIslam et lIslam veut rendre lhonneur a celui qui a sacrifié pour lui. Allah Ta`ala dit :’’Une rétribution équitable.’’(78 :26)

Les pas de Bilal vers la Syrie.

Hazrat Bilal r.a. avait un ambition très haut. Il voulait rencontrer Allah sans avoir blesser quelquun ou même avoir été victime des confusions prédits par le prophète SAW. Le prophète SAW disait :’’Bientôt les meilleurs hommes parmi vous disparaitront sur la surface de la terre et resteront les plus méchants ; ceux parmi vous qui peuvent se donner en martyr, quil le fasse.’’(Tabrani) Ici le prophète SAW prédit les confusions qui seront après la khilafat de Umar bin Khattab. Il est rapporté de Huzaifah r.a. sous lautorité de Bukhari quil disait que les tribulations et les guerres de pouvoir viendraient quaprès Umar r.a. Hazrat Umar r.a. était la porte qui séparait lummah contre tous ces tribulations(Bukhari). Bilal r.a. savait que le prophète avait averti contre des guerres de pouvoirs et des vies perdront sans la bonne cause. Alors, Bilal voulait pas gâcher ses bonnes œuvres, son titre de muazzin et ainsi dêtre parmi les proches du prophètes, même après. Il est rapportée sous lautorité de Tabrani que Bilal r.a. vint vers Abu Bakr par ces mots ‘’O Khalifah du prophète SAW ! Jai entendu le prophète SAW dire : Le meilleur des actes dun musulman est de sortir dans le chemin dAllah. Et jai lintention de sortir dans le chemin dAllah jusqua que je trouve la mort.’’ Abu Bakr lui refusa en premier lieu parce quil jugeait que Bilal était pour lui un soutien. Puis après la mort de Abu Bakr, Bilal vient par ces mêmes mots envers Umar. Umar lui donna la permission et Bilal sortait vers la Syrie et mis a sa place pour lazaan Sad r.a.

Les pas de Bilal r.a. vers Madinah

Pendant son séjour a la Syrie, Bilal r.a. trouva un jour le prophète SAW en son rêve. Le prophète lui disait: ’’Comment se fait il que tu ne me rends pas visite, O Bilal !’’ Toute suite après être éveillé, il se prépara pour voyager vers Madinah. Arrivé la bas, Hazrat Hassan et Hussein r.a. lui fait requête de donner lazaan. Il ne pouvait leur refusait de par lamour quil avait pour eux. Lorsque les syllabes dAllahou Akbar fit entendit dans les ruelles de Madinah, les gens se souvenaient au bon temps du prophète SAW. Les medenites pleurèrent de tristesse des souvenirs du prophète SAW. Apres avoir visité le prophète, Bilal quitta Madinah pour la Syrie. Finalement, Il est dit que Bilal Bin Rabah trouva la mort en Damas en année 20 hijri a lère du Khalife Umar r.a.(Sh Zakarya) Sur son lit de sa mort, alors que son épouse pleurait , Bilal lui était content et se réjouissait : ‘’Quelle joie ! Demain je rencontrerais mes amis réelles : Muhammad et ses compagnons.’’ Il avait atteint le but quil voulait partir sans égratignures envers les principes de la religion. En mourant il était content de joindre le prophète et ses compagnons en état quils lui a quitté. Il est rapporté de Ibn Majah que les âmes des proches et des amis du défunt musulman se rencontrent toute suite après la mort. Qu`Allah nous fait rencontrer le prophète et ses compagnons après la mort. Ameen. Salutations en excellence pour le saint prophète SAW.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)