Enfin est arrivé Ramadan

By 0
22

Le saint Prophète – Paix soit sur lui – attendait le Ramadan avec enthousiasme.

C’est un mois qui est rempli de bénédictions, qui mérite d’être vénéré comme il se doit. En effet, les œuvres bonnes, dont, entre autres, les actes supplémentaires (nawāfil) sont récompensés tout comme les actes faraz en temps normal. De leurs côtés, les récompenses pour les actes faraz sont multipliées 70 fois plus que d’habitude – Sahih ibn Khuzaimah. Ce mois va nous aider à rattraper le retard accumulé pendant toute l’année. C’est un mois béni qui apporte tant de bonheur à tout un chacun.

À nous de profiter et d’accumuler le plus de bienfaits possible. Durant ce mois, la récolte la plus profitable est celle du jeûne. Le jeûne est obligatoire tout le long de ce mois (Sûrah 2 : Verset 183).

Le Saint Prophète Muhammad (saw) nous fait partager l’importance du jeûne, disant : « Quelqu’un qui rompt un jeûne du Ramadan sans excuse valable ou pour cause de maladie, ne pourra jamais le remplacer même s’il jeûnait toute sa vie » (Sahih Bukhari). C’est une rémunération sans pareille que nous réserve chaque jour de ce mois. Le jeûne est une force spirituelle et physique, une arme de défense, un bouclier contre Satan (Ibn Madjah).

Toute action a ses récompenses définies ; mais, en ce qui concerne le jeûne, Allah Ta’ala Récompensera en exclusivité tout jeûneur (Bukhāri). Auprès du Grand Seigneur, l’haleine de la bouche d’un jeûneur est plus agréable que le parfum du musc (Nasaï). Les nuits du mois de Ramadan nous réservent des prières supplémentaires connues sous le nom de “Tarâwîh”. Cette prière est importante pour les garçons comme pour les filles. Il consiste en 20 raka’at. Le saint Prophète (saw) dit : « celui qui restera debout (en tarāwîh) pendant le Ramadan avec foi et espoir de récompense, Allah Ta’ala lui Pardonnera tous ses péchés » (Sahih Bukhari).

C’est durant ce mois que Qur’aan-Masdjid fut révélé. C’est pour cela qu’il faut réciter pendant ce mois au moins une fois le saint Livre, qui fut révélé plus précisément durant la nuit de Laylatul-Qad’r. Cette nuit, la plus prestigieuse nuit de toute l’année, se passe en ibaadât qui équivaudront à autant de prières faites pendant 83 années à notre crédit. Cela vaut le coup de la chercher parmi les dernières nuits de Ramadan, soit le 21, 23, 25, 27, ou même la 29ème nuit de ce mois. Il est bon de noter que pendant ce mois, Satan est enchaîné et les portes de l’enfer restent fermées. Occasion en or pour nous débarrasser de nos mauvaises habitudes et d’augmenter nos bonnes actions.

C’est très facile de pratiquer plus de salat et de lecture du Coran, Zik’r, etc. Il faut en profiter au maximum puisque c’est une atmosphère propice, qui ne durera qu’une trentaine de jours. Que ce mois sacré soit un moyen de prouver à Allah Ta’ala, le meilleur de nous-mêmes !

Quelques conseils de santé durant ce mois

Éviter les friandises sucrées et les fritures (bhadja, samoussa et autres) et opter plutôt pour plus de fruits. Au moment du sehri, consommer les aliments qui sont riches tout en se digérant lentement, exemple : le blé, l’orge, le oat meal, le milet, les lentilles, la farine du blé et le riz non poli (marron).

Au moment dit l’iftaar, prenons beaucoup de dattes afin de nous approvisionner en fibre, hydrate de carbone, potassium et magnésium. La protéine et la fibre sont très importantes pour une bonne santé, et se procurent dans les grains, les petits pois, les courges, les épinards, les fruits secs, les figues ou les prunes.

Il faut consommer beaucoup d’eau et de jus de fruits entre l’iftaar et le moment d’aller se coucher. Soignons notre santé par une diète équilibrée afin de pouvoir faire un maximum de ibaadât pendant ce mois.

54321
(0 votes. Average 0 of 5)